Tout savoir sur les bienfaits de la lithothamne

Algue rouge de la grande famille des Corallinacés, la lithothamne pousse dans les fonds marins peu profondeurs (10 à 60 mètres), mais uniquement dans certaines régions du monde comme la Bretagne, l’Angleterre, la Norvège, l’Islande. On en trouve aussi en mer Méditerranée, du côté du Brésil, dans l’Atlantique Nord et Sud. Également connue sous le nom de ‘‘Merl’’ et ‘‘Maer’’, cette algue possède de nombreuses vertus médicinales du fait de sa très forte teneur en minéraux et oligo-éléments. Découvrez lesquelles sans plus tarder.

Quelles sont les vertus médicinales de la lithothamne ?

Les bienfaits de la lithothamne pour notre bien-être et notre santé sont multiples et variés.

La lithothamne, un puissant reminéralisant

En raison de la richesse de ses minéraux et oligo-éléments, la lithothamne peut être utilisée pour reminéraliser l’organisme. En effet, une cure de quelques jours ou semaines permet généralement de remédier temporairement aux carences minérales. Mais son action va bien plus loin que cela.

Chez les enfants, par exemple, cette algue est très utile pour leur croissance osseuse. Chez les personnes plus âgées, en revanche, elle prévient les risques de fractures. Ainsi, elle ne sert pas qu’à traiter des maladies.

La lithothamne a effectivement des vertus préventives. Cette algue rouge a montré son efficacité à combattre l’ostéoporose, une maladie qui se caractérise par l’augmentation de la porosité osseuse. 40 % des femmes, dans les pays occidentaux, développent cette maladie au moment de la ménopause.

La lithothamne est également conseillée en cas d’arthrose. Certes, le patient n’en guérira pas, mais elle lui permettra de stabiliser la dégradation du cartilage.

La lithothamne et son action anti-inflammatoire

La quantité impressionnante d’oligo-éléments et de substances actives que comporte la lithothamne lui donne, en plus de sa capacité reminéralisante, une vertu anti-inflammatoire intéressante. Ainsi, cette algue rouge peut être utilisée en cas de douleurs d’arthrite, de rhumatisme, de troubles musculaires et articulaires.

La lithothamne, l’algue à la vertu antiacide

Avec son pH chiffré à 8, la lithothamne jouit également d’une propriété antiacide. Elle permet en effet de soulager l’acidité gastrique provoquée par des reflux gastro-œsophagien (RGO), les brûlures d’estomac, les gastrites, les ulcères et les inflammations causées par certaines pathologies intestinales dont la colite et la maladie de Crohn.

Au-delà de ceci, son pH basique, par l’apport d’éléments alcalinisant, favorise le rétablissement de l’équilibre acido-basique de l’organisme. Ce qui permet à la lithothamne de contribuer d’une manière ou d’une autre au rééquilibrage des états de candidoses, de mycoses ou d’infections urinaires.

La lithothamne et ses actions positives sur le système immunitaire

L’action de la lithothamne sur l’organisme ne se limite aux vertus évoquées ci-dessus. Bien au contraire, la richesse de ses minéraux lui permet d’avoir une action beaucoup plus générale.

Vous l’ignorez peut-être, mais la lithothamne, au travers de ses minéraux et oligo-éléments, impacte positivement le système immunitaire, contribuant ainsi au bon fonctionnement cérébral et musculaire. Ses bienfaits s’étendent aussi à l’influx nerveux et la transmission neuro-musculaire de même qu’à l’oxygénation des cellules du corps et au ralentissement de l’oxydation cellulaire.

Les personnes qui désirent perdre du poids peuvent renforcer leur régime amaigrissant à l’aide de cette algue. C’est l’adjuvant parfait pour ce type de régime alimentaire. La lithothamne est aussi efficace contre les différents états de fatigue. Lorsqu’elle est utilisée avec la vitamine C, elle contribue au bien-être en empêchant les refroidissements et les autres troubles hivernaux dont la fatigue.

Ainsi, en procurant à l’organisme les minéraux et oligo-éléments dont il a besoin pour bien fonctionner, la lithothamne l’aide à se redynamiser.

La lithothamne : précautions d’emploi et contre-indications

La lithothamne se consomme de préférence sous la forme de compléments alimentaires. Elle est disponible en gélule et en comprimé de 200 à 700 mg. La posologie à suivre dépend des besoins de chaque patient.

Même s’il n’y a pas de contre-indications liées à sa consommation, les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes suivant un traitement allopathique, un régime pauvre en sel, souffrant de troubles rénaux ou prédisposées aux calculs rénaux devront demander l’avis de leur médecin avant d’en consommer pour éviter tout problème.

A la Une

En complément