Genou recurvatum : quel est ce trouble du genou ?

Le genou recurvatum de son nom originel « genu recurvatum » en latin signifie « genou incurvé ». Il s’agit d’une déformation orthopédique assez fréquente, notamment chez les jeunes enfants et les femmes. Quels sont les symptômes et les causes du genou recurvatum ? Existe-t-il un traitement pour soigner ce trouble ? Faisons le tour d’horizon de cette pathologie du genou.

Comment identifier un genou recurvatum ?

Le genou recurvatum se traduit par une hyperlaxité articulaire. Les personnes souffrant de ce trouble peuvent distendre l’articulation de leur genou d’une façon plus poussée voire exagérée, ce qui crée une courbure de la jambe vers l’arrière. Il est l’inverse du genou flexum (lorsque le genou reste fléchi). Les femmes et les jeunes enfants sont plus particulièrement concernés par cette pathologie qui est tout à fait anodine dans la plupart des cas. Pour émettre le diagnostic d’un recurvatum du genou, le médecin procède à un examen clinique. Il s’appuie sur le ressenti du patient et étudie avec précision sa posture et sa démarche. Le patient atteint par ce trouble a des jambes incurvées vers l’arrière de façon plus ou moins prononcée. C’est pourquoi, dans un deuxième temps, le médecin procède à un examen du patient couché. Grâce à la palpation et à une manipulation du genou, il peut identifier d’éventuels troubles. Une douleur, un gonflement ou un épanchement  ainsi que des mouvements inhabituels ou une mobilité réduite peuvent être les symptômes d’un genou recurvatum. Dans la plupart des cas, le diagnostic sera confirmé par un chirurgien orthopédiste ou un rhumatologue qui pourra prescrire un traitement adapté.

Quelles sont les causes et conséquences d’un genou recurvatum ?

Il y a plusieurs types de genou recurvatum. Le premier et le plus fréquent est celui que l’on nomme genu recurvatum familial. Il s’observe notamment chez l’enfant en bas âge lors des premiers pas. Cette pathologie bénigne disparait généralement en grandissant, sans avoir besoin de recourir à un traitement particulier. Cependant, il arrive dans certains cas que le genou recurvatum persiste même à l’âge adulte, ce qui peut entraîner des problèmes d’arthrose du genou . Une autre forme plus rare est le genou recurvatum congénital. Cette pathologie est plus sévère et nécessite le plus souvent une intervention chirurgicale. Elle est toujours associée à de l’arthrogrypose qui est une maladie congénitale se traduisant principalement par une raideur des différentes articulations du corps. Enfin, le genou recurvatum peut aussi résulter d’une fracture du fémur ou du tibia. C’est ce que l’on appelle le genu recurvatum acquis. Dans ce cas, il peut être la cause d’un déficit musculaire engendré par une paralysie partielle ou totale du genou. Afin d’éviter les risques d’arthrose du genou, on réalise alors ce qu’on appelle une ostéotomie. Il s’agit d’une intervention chirurgicale consistant à sectionner l’os du membre inférieur pour en rétablir l’axe.

Comment traiter un genou recurvatum ?

Dans les cas les plus bénins, des solutions orthopédiques existent pour traiter le genou recurvatum. Ainsi, le port d’une orthèse plantaire avec un talon surélevé peut permettre de limiter l’extension de l’articulation et de corriger l’axe du membre inférieur. Dans les formes plus sévères, une orthèse de genou peut être la solution la mieux adaptée pour traiter le genu recurvatum. Cette orthèse permet de contrôler l’amplitude articulaire de genou dans les mouvements de flexion et d’extension. Des séances de rééducation peuvent aussi être prescrites par un médecin, notamment dans les cas où il résulte d’une immobilité du genou ayant engendré un déficit musculaire. Des exercices de rééducation permettent de renforcer les muscles, d’améliorer la mobilité de l’articulation et ainsi de diminuer les risques de complications comme l’arthrose qui est l’une des principales conséquences du genou recurvatum. Enfin, une intervention chirurgicale est préconisée dans les cas les plus graves pour rétablir l’axe du membre inférieur.

Dans la plupart des cas, le genou recurvatum est un trouble du genou tout à fait anodin qui apparaît chez les jeunes enfants et disparaît à l’âge adulte. Cependant, dans les formes plus sévères, une orthèse du pied ou du genou seront prescrites afin de tenter de rétablir naturellement l’axe du membre inférieur. La chirurgie peut aussi être envisagée pour prévenir les risques d’arthrose.

A la Une

En complément