pandémie covid-19

Le COVID-19 est désormais une pandémie selon l’OMS

Ce mercredi 11 mars 2020, l’OMS, par le biais de son directeur Tedros Adhanom Ghebreyesus, a prononcé le mot que beaucoup craignait : pandémie. Cette notion est relativement floue pour beaucoup qui la considère comme un synonyme de l’épidémie. Cependant, la pandémie revêt un autre aspect et des mesures exceptionnelles.

La propagation du virus

Le premier cas de Coronavirus a été détecté en Chine dès décembre 2019, mais pourtant les médias ne s’y sont intéressés que depuis février 2020. Et pour cause, des millions de personnes se sont retrouvées confiner, des hôpitaux ont dû être construits en urgence pour accueillir tous les patients et on compte aujourd’hui plus de 110 000 malades dans le monde.

A lire en complément : Carence en vitamine D : Ne pas la sous-estimer !

À cause de la mondialisation et de la possibilité des personnes de se déplacer partout dans le monde, le virus est rapidement arrivé dans les pays Européens et Américains. En première ligne, nous retrouvons bien sûr l’Italie qui compte déjà 15 000 malades et l’Iran. Depuis quelques semaines, on assiste également à une multiplication des cas en France, en Allemagne ou encore en Espagne.

Quelle est la différence entre une épidémie et une pandémie ?

Face à l’ampleur de la propagation dans quasiment la totalité des pays du monde, l’OMS tire la sonnette d’alarme. La différence entre ces deux mots qui font peur réside dans la zone géographique du foyer de propagation. En effet, lors d’une épidémie, il y a généralement qu’un seul pays ou une seule région touchée. Dans le cas d’une pandémie, il existe plusieurs foyers infectieux dans le monde éparpillés sur plusieurs continents, et même dans le monde entier, ce qui est le cas aujourd’hui. Les principaux foyers de contagions sont la Chine et la Corée du Sud, l’Iran, l’Italie et l’Amérique du Nord commence à avoir des patients. Le virus COVID-19 touche donc beaucoup plus de personnes et sa gravité augmente, notamment chez les plus sensibles.

A lire également : Comment choisir son atomiseur pour e-cigarette ?

Quelles mesures vont s’appliquer ?

La pandémie induit un certain nombre de mesures que l’ensemble des États membres de l’OMS vont devoir appliquer. Le respect du règlement sanitaire international est primordial. Le but est qu’une véritable solidarité et collaboration se mettent en place pour ralentir, et stopper, la propagation du COVID-19.

Les principales mesures sont de limiter les rassemblements de masse de personnes. Les États européens ont déjà pris des mesures dans ce sens. De plus, il faut éviter un maximum le passage des frontières. Cela passe par la mise en application de contrôle aux aéroports et aux postes-frontières pour s’assurer qu’un habitant malade ne puisse pas contaminer les pays voisins. De plus, les hôpitaux doivent désormais se trouver aux aguets pour accueillir les patients. Tout le matériel et le personnel médical se trouvent concentrer sur les soins à ces personnes qui sont possiblement contagieuses et dont la vie peut être en danger.
Les gouvernements sont autorisés à annuler certains événements, à restreindre l’accès aux transports, à fermer les lieux publics et notamment les écoles et à construire rapidement des centres d’accueil pour offrir des soins aux malades.

Auteur de l’article : aurelie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *