Comment lutter contre la calvitie ?

C’est un véritable fléau chez les hommes d’âge mûr. D’ailleurs, aujourd’hui, cette pathologie touche de plus en plus de jeunes à partir de 20 ans. La perte des cheveux sur le haut du crâne est une vraie source de complexe. Il arrive d’ailleurs que certaines femmes soient touchées, mais c’est plus rare. Jusqu’à présent, il existait toute sorte de remèdes farfelus pour masquer le problème. Aujourd’hui, les solutions visent véritablement à apporter un vrai traitement.

Ne faites pas n’importe quoi avec vos cheveux !

La plupart des cas de calvitie sont héréditaires. Mais la calvitie précoce peut être due à une fragilisation excessive du cheveu et du cuir chevelu. Aujourd’hui, les hommes ont tendance à mettre beaucoup de produits coiffants et fixant qui contiennent de l’alcool. Certains sont composés d’ingrédients très toxiques pour vos cheveux, car ils ne peuvent plus respirer. Rappelons que c’est un organisme vivant du corps humain. Quand on voit des enfants avec des cheveux couverts de gel au quotidien dès la maternelle, on peut entrevoir le pire.

A voir aussi : Existe-t-il des e-liquide plus efficaces pour arrêter la cigarette ?

Des solutions pour les premières chutes

Les cheveux ne se perdent pas du jour au lendemain. Ils commencent à tomber progressivement et l’on voit apparaître une zone légèrement clairsemée sur le dessus du crâne ou vers l’arrière. Dans ce cas, les professionnels proposent toute une gamme de soins capillaires anti-chute qui vont la ralentir. Certains produits sont très efficaces et permettent de retrouver une certaine densité.

Les solutions à bannir

Soyez raisonnable et évitez les remèdes soi-disant miraculeux contre la calvitie. La mèche rabattue sur le haut du crâne appartient à un autre temps, tout comme la célèbre moumoute qui s’envole au moindre coup de vent. De même sur Internet, on trouve des méthodes assez farfelues à l’image de cette poudre que l’on met sur la tête pour assombrir les zones clairsemées. Non seulement ça se voit, mais en plus on finit par laisser des traces, à commencer sur les oreillers.

A voir aussi : Le fluor est-il à proscrire chez les bébés ?

Auteur de l’article : aurelie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *