Comment agit le tryptophane ?

Pour sa bonne marche, notre organisme a besoin quotidiennement de plusieurs oligo-éléments et substances organiques. Au nombre de ces dernières, on peut citer le tryptophane. Celui-ci fait partie de la famille des acides aminés dits ‘‘essentiels’’ au corps humain. Et à ce titre, il agit d’une manière positive sur l’organisme en l’accompagnant dans les nombreuses fonctions qui sont siennes. Zoom sur les actions du tryptophane sur l’organisme.

Le tryptophane : de quoi s’agit-il ?

C’ est un acide aminé, mais pas n’importe lequel. En effet, il est l’un des 9 dont le corps humain ne peut se passer dans son fonctionnement. En tant qu’acide aminé protéinogène, il entre dans la constitution des protéines. C’est aussi un précurseur de la sérotonine, de la mélatonine et de la bufoténine. Il est également très utile à la formation de la vitamine B3, une substance organique qui participe à la production d’énergie.

L’être humain a besoin d’un apport régulier en tryptophane. La consommation de cet acide aminé doit être toutefois quotidienne pour assurer un bon fonctionnement de l’ensemble de ses organes.

On le retrouve dans les végétaux et dans les animaux n’ayant pas la capacité de le synthétiser. Aromatique, hydrophobe, apolaire, et donc d’une grande fragilité, il est impossible à isoler dans les hydrolats acides des protéines.

Quels sont ses rôles et ses vertus ?

Le tryptophane contribue au bon fonctionnement de notre organisme de différentes manières. Voici quelques-uns de ses rôles et bienfaits.

Le tryptophane favorise un bon sommeil

En tant que prédécesseur de la sérotonine et de la mélatonine, cet acide aminé joue un rôle important dans le bon déroulement du cycle du sommeil de tout individu. Si, la mélatonine – également connue sous le nom d’ « hormone du sommeil » – est l’hormone centrale des rythmes chronobiologiques, elle est synthétisée uniquement durant la nuit à partir de la sérotonine, l’hormone du bonheur et de la régulation de l’humeur, qui dérive quant à elle du tryptophane.

Ainsi, grâce à l’influence qu’il exerce directement et indirectement sur la sécrétion de ces deux hormones, il tient un rôle capital dans la régulation du sommeil et dans les bénéfices qu’il procure au corps humain. En effet, sans cet acide aminé protéinogène, le sommeil ne pourrait avoir les effets réparateurs qu’il est supposé avoir sur l’ensemble des fonctions de notre organisme et sur la cognition. C’est la raison pour laquelle, il est indispensable à tout être vivant.

Le tryptophane, pour lutter contre les troubles de l’humeur et la dépression

Comme souligné précédemment, la sérotonine est l’hormone du bonheur et par conséquent celle chargée de la régulation de l’humeur. Aussi, à ce titre, joue-t-elle un rôle des plus importants dans la gestion des troubles psychiatriques tels que le stress, les phobies, l’anxiété ou encore la dépression. En effet, la sérotonine a des effets contraires à ceux de la dopamine.

De nombreuses études scientifiques ont d’ailleurs évoqué la possible existence d’un lien direct entre une alimentation pauvre en tryptophane et la dépression. Certaines d’entre elles se poursuivent encore dans le but de déterminer le rôle exact de cet acide aminé sur la dépression, ses symptômes et son degré d’intensité. Cependant, cela n’empêche pas les praticiens de traiter les patients souffrant de dépression avec les médicaments antidépresseurs, qui sont réputés pour leur teneur en sérotonine.   

Le tryptophane, l’acide aminé responsable des effets biologiques de la sérotonine

Responsable des effets biologiques de toutes les hormones qui, à l’instar de la sérotonine, dérivent de lui. Et il se trouve justement que chacune de ces substances d’origine glandulaire joue des rôles plus que primordiaux chez les mammifères et chez les humains.

La sérotonine, par exemple, est une hormone dont dépend notre survie. Cette dernière agit sur le cycle circadien en le régularisant. À titre informatif, le système circadien comprend l’ensemble des processus biologiques cycliques d’une durée de 24 heures. Partant de là, il est aisé de comprendre que la sérotonine est en charge du rythme biologique de tout être humain.

Cette hormone intervient aussi dans la gestion de l’hémostase, c’est-à-dire du système régulateur du temps de réaction vasculaire, du temps plaquettaire, du temps de coagulation et de la fibrinolyse. Ainsi, la sérotonine assure la circulation sanguine et la cicatrisation en cas de plaie cutanée.

Le tryptophane, le régulateur des fonctions de l’organisme

À cause des différents rôles que le tryptophane joue dans les différents systèmes du corps humain, il fait partie des acides aminés les plus indispensables à leur bon fonctionnement. Précurseur de la sérotonine et de plusieurs autres hormones, il a une fonction régulatrice.

En effet, il est impliqué dans la régulation de la dépression, du sommeil, mais aussi de l’appétit, de la température corporelle, du comportement sexuel, de l’agressivité, de la perception de la douleur et des comportements de l’espèce humaine.

Le tryptophane, un indispensable à la formation de la vitamine B3 ou niacine

Au-delà de son rôle régulateur, il participe également à la fabrication de la vitamine B3. Il s’agit d’ailleurs de l’un des composants les plus indispensables à la formation de cette substance organique.

Vous ne le savez peut-être pas, mais la niacine se forme à partir des aliments que nous mangeons. À travers sa composition énergétique, elle joue une multitude de rôles dans l’organisme. Elle permet par exemple de combattre l’hypercholestérolémie. Elle agit aussi efficacement sur les taux de triglycérides dans le sang, favorisant ainsi leur réduction.

Les effets bénéfiques de la vitamine B3 vont jusqu’aux lipides sanguins. Il ne faut pas non plus oublier ses effets positifs sur l’athérosclérose. En effet, en agissant favorablement sur l’élasticité et l’épaisseur des artères, elle empêche l’évolution rapide de la pathologie.

Par ailleurs, par le biais de la niacine, le tryptophane peut également améliorer les symptômes du diabète de type 1.

A la Une

En complément