Global Statistics

All countries
141,606,269
Confirmed
Updated on 18/04/2021 17 h 36 min
All countries
120,326,917
Recovered
Updated on 18/04/2021 17 h 36 min
All countries
3,027,454
Deaths
Updated on 18/04/2021 17 h 36 min

Statistiques mondiales COvid-19

All countries
141,606,269
Confirmés
Updated on 18/04/2021 17 h 36 min
All countries
120,326,917
Soignés
Updated on 18/04/2021 17 h 36 min
All countries
3,027,454
Décès
Updated on 18/04/2021 17 h 36 min
spot_img

Que soigne l’acupuncture de l’oreille ou auriculothérapie ?

L’auriculothérapie est une médecine douce et complémentaire apparentée à l’acupuncture. Cette technique thérapeutique vise à stimuler des zones réflexes de l’oreille. Elle est de plus en plus répandue et appréciée du grand public pour ses bienfaits sur l’anxiété, le sommeil ou pour traiter les douleurs.

Qu’est-ce-que l’auriculothérapie ?

L’origine de l’auriculothérapie

L’auriculothérapie, du grec therapeia (qui signifie soigner) et du latin auricula (qui signifie oreille) est une pratique complémentaire à la médecine classique occidentale qui consiste à soigner certains maux par une action sur différents points de l’oreille. En règle générale, on implante de petites aiguilles au niveau du pavillon de l’oreille afin de soulager les différents troubles.

Souvent assimilée à une acupuncture auriculaire, l’auriculothérapie est connue en Chine depuis longtemps mais très peu utilisée en médecine traditionnelle chinoise. L’auriculothérapie pratiquée en France est en fait différente de l’acupuncture chinoise. Elle a été développée, dans les années 50, par le Docteur lyonnais Paul Nogier qui avait remarqué que des patients souffrant de sciatiques étaient soulagés durablement grâce à la cautérisation (brûlure) de certains points précis de l’oreille. Il poussa alors ses recherches afin de comprendre le lien et il mit en place une cartographie de l’oreille représentant un fœtus inversé. Ainsi, l’acupuncture auriculaire, appelée auriculothérapie, est validée et reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé depuis 1987, en accompagnement de la médecine classique.

Le principe de l’auriculothérapie

L’auriculothérapie utilise le principe de zones reflexes. Elle considère le pavillon de l’oreille comme une carte du corps humain représentant différents points du corps reliés au système nerveux central. Le pavillon auriculaire est ainsi considéré comme un lieu reflexe sur lequel se trouverait 200 points. Par stimulation de ces points, l’auriculothérapie permet d’envoyer un signal au cerveau afin d’agir sur la partie du corps correspondante et donc de traiter les dysfonctionnements et troubles associés. A la différence de l’acupuncture, les points traités en auriculothérapie ne sont pas localisables si le patient n’a pas de maux associés.

A quoi sert l’auriculothérapie ?

Quelles sont les 3 indications principales de l’auriculothérapie ?

Il est de plus en plus fréquent de se tourner vers l’auriculothérapie pour traiter des déséquilibres non résolus avec les traitements classiques. La technique de l’auriculothérapie a d’ailleurs prouvé son efficacité et elle est pratiquée dans certains centres antidouleur. Ainsi, la Haute Autorité de Santé reconnait l’usage de cette pratique pour différentes indications :

  • les douleurs chroniques : l’arthrose, la sciatique, la tendinopathie, la migraine, les névralgies, les douleurs de dos, les douleurs liées aux cycles menstruels, les douleurs liées à de la radiothérapie ou de la chimiothérapie, les douleurs suite à une intervention chirurgicale (pour une cicatrice par exemple) ou encore les douleurs fantômes suite à l’amputation d’un membre ;
  • les addictions : l’auriculothérapie utilisée seule ou en complément d’une autre pratique peut aider à arrêter de fumer. Elle est peut aussi être efficace pour une dépendance à l’alcool, à la drogue ou une accoutumance aux médicaments ;
  • les symptômes liés à l’anxiété et à la dépression comme par exemple les problèmes de sommeil.

Quand consulter un auriculothérapeute ?

Si l’acupuncture de l’oreille est particulièrement efficace pour traiter les douleurs chroniques, son champ d’action est en fait beaucoup plus large et elle pourra être une alternative pour d’autres troubles. Il pourra donc être opportun de consulter un spécialiste de l’auriculothérapie pour :

  • lutter contre les troubles liés à la ménopause, des troubles ORL, des vertiges, des nausées et vomissements (suite à une intervention chirurgicale par exemple) ;
  • diminuer le stress et l’anxiété avant une opération chirurgicale. Certains hôpitaux ont recours à l’auriculothérapie en remplacement de l’anesthésie locale ;
  • soulager les personnes qui tolèrent mal leurs traitements médicamenteux ;
  • agir sur des problèmes de digestion tels que la constipation ou les coliques ;
  • atténuer certaines allergies (rhinites, urticaires, eczéma) ou certains troubles respiratoires liés à de l’asthme ou encore à des bronchites ;
  • maigrir, certaines techniques d’auriculothérapie sont utilisées dans le but de diminuer l’envie de manger et donc indirectement de perdre du poids.

Comment fonctionne l’acupuncture des oreilles ?

Auriculothérapie sur une oreille de femme

Qui pratique l’acupuncture auriculaire ?

Aujourd’hui, l’auriculothérapie est une pratique de plus en plus répandue. Enseignée à l’université de médecine, l’auriculothérapie est utilisée par certains médecins, des chirurgiens dentistes ou encore des sages-femmes. Les acupuncteurs peuvent aussi avoir recours à l’auriculothérapie.

Le prix d’une séance d’auriculothérapie varie de 40 à 120 euros. L’assurance maladie pourra rembourser une partie des séances si elles sont pratiquées par un médecin conventionné et sur la base d’une consultation médicale classique, à hauteur de 70%. Certaines mutuelles proposent aussi des forfaits de remboursement pour les médecines douces.

Il n’existe pas de contre-indication particulière à l’utilisation de l’auriculothérapie. Il conviendra cependant de se tourner vers un médecin dans le cas d’une grossesse. Des effets secondaires pourront apparaitre, suite à une séance, chez certains patients, notamment la fatigue ou le malaise vagal et plus rarement des vertiges.

Comment se déroule une séance d’auriculothérapie ?

Une séance commence toujours par un entretien afin de pouvoir établir un diagnostic. Le praticien interroge le patient sur les motifs de la consultation, sur son environnement et son mode de vie (son hygiène alimentaire, son activité physique…) et sur d’éventuels antécédents médicaux et familiaux (maladies, prise de médicaments…). S’il ne s’agit pas de la première séance, le médecin fait le point sur les douleurs depuis la précédente consultation.

Pour le reste de la séance, le patient est allongé. Dans un premier temps, le praticien effectue un examen, en palpant chaque pavillon d’oreille, dans le but de définir les différents points douloureux à traiter. Pour cet examen, le praticien pourra également avoir recours à un palpeur à pression ou à un détecteur électrique, appelé voltmètre afin d’identifier les zones à traiter et mesurer les déséquilibres correspondants.

Une fois les zones douloureuses détectées, l’auriculothérapeute va pouvoir agir sur les points détectés grâce à l’utilisation de différentes techniques :

  • l’insertion de petites aiguilles stériles dans le pavillon de l’oreille, similaires à celles utilisées en acupuncture, que le patient gardera une quinzaine de minutes ;
  • la pose d’aiguilles stériles semi-permanentes (ASP), semblables à de petits « clous », qui après cicatrisation s’élimineront toutes seules, de quelques jours à trois semaines environ ;
  • des pratiques alternatives ou complémentaires comme le massage auriculaire, l’utilisation de l’aimant, la stimulation électrique, les fréquences laser infrarouges, la cryogénie (injection d’un spray d’azote liquide).

Une séance dure de 30 minutes à 1 heure. Elle pourra être plus au moins longue en fonction des problèmes à traiter. Une séance peut s’avérer suffisante mais en fonction du trouble pour lequel le patient consulte, le praticien pourra préconiser plusieurs séances.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

spot_imgspot_img

A la Une

En complément