Problèmes de peaux : quels remèdes ?

Qu’il s’agisse de facteurs héréditaires, de dérèglements hormonaux, d’intolérance à l’environnement ou de troubles passagers du mode de vie, la peau peut être confrontée à des déséquilibres qu’il faut diagnostiquer et traiter de manière très précise.

Les peaux intolérantes et réactives

Les peaux intolérantes et réactives souffrent d’une irritabilité exagérée qui peut se manifester par des sensations de chaleur, des rougeurs diffuses, des brûlures, des tiraillements, des picotements. Les personnes ressentent avant tout l’extrême sécheresse de leur peau.

Aujourd’hui, la moitié des femmes se plaigne de ce désagrément, quel que soit leur type de peau. Les prédispositions héréditaires, le facteur hormonal, l’agression des agents extérieurs, des soins cosmétiques inadaptés peuvent fragiliser n’importent quel type de peau sans problème à l’origine. La peau fine, sèche et claire est toutefois la première concernée. Ce sont des peaux qui ne supportent plus rien. Il faut surtout les entretenir avec une extrême douceur.

Quels remèdes ?

Utiliser exclusivement des produits hypoallergéniques ou formulés pour peaux réactives, qui renforcent le film hydrolipidique. Le soin du jour comportera toujours un filtre solaire. En faisant suivre régulièrement cette peau par des professionnels, on peut la préserver de bien des malheurs et de complications inutiles. Ils seront combinés attend les produits et les soins qui lui sont nécessaires.

Il vous mieux cependant évitait les changements brutaux de température, les expositions soleil, la plage sans écran total. Les crèmes à forte dose d’AHA et de vitamines à acide, les fumigations, les gommages mécaniques et les frictions au gant de toilette, les toniques contenant la moindre trace d’alcool. Sur le plan de la surveillance alimentaire, on évitera les aliments épicés, l’abus d’alcool et de café.

À faire soi-même pour profiter d’une douceur naturelle

Il est possible de faire ses propres produits de beauté afin de préserver votre peau fragile. Pour cela fabriquer votre démaquillant à base d’huile d’amande douce, votre tonique à base d’eau de camomille, votre protection jours à base d’huile de jojoba et votre anti-âge pour la nuit à base d’huile de bourrache.

La couperose

  • 1er stade : les joues rougissent facilement, surtout lors des changements de température.
  • 2ème stade : des faisceaux éclatés apparaissent. Au début, le phénomène se limite je, puis s’étend au nez.
  • 3ème stade : ce fond de couperose se greffe des inflammations sous forme de bouton rouge. Cette dernière phase s’appelle la rosacée.

En grande partie héréditaire, la couperose est significative d’une fragilité vasculaire. Elle se manifeste et s’aggrave en cas de stress, de changements brutaux de température, de bouffées de chaleur, d’abus d’alcool, de mai épicé, de constipation, de grossesse, de tension artérielle trop élevée…

L’éclatement d’une de veinules, généralement sur les joues, ne doit pas inquiéter outre mesure. Toutefois, l’alarme est donnée et il est prudent d’éviter toutes les causes qui favorisent la couperose.

Quels remèdes ?

Le traitement sera avant tout préventif, car un traitement curatif à l’aide de celle cosmétiques et peu efficace. Associé à une bonne hygiène de vie, de crèmes spécifiques atténueront une couperose naissante et contiennent des extraits aux propriétés vasoconstructrices, actives sur la microcirculation et anti-inflammatoires, telles que marron d’Inde, mélilot, hamamélis, vitamines E et C.

Si les bouffées de chaleur deviennent trop gênantes, il est temps de consulter le dermatologue. Il faut porter un soin tout particulier à ses peaux fragiles, utiliser des produits doux, sans alcool, étiquetée spécialement pour peaux couperosées.

Il faut, par contre, éviter tous les responsables de la couperose, d’ordre psychique, alimentaire comme l’alcool ou environnemental. Les fumigations, les massages, les cosmétiques agressifs à la vitamine à acide, aux AHA, les masques terreux, les gommages et les frictions au gant de toilette le soleil, les bains de mer sans écran total sont aussi à prohiber. Si

Réaliser votre propre test de sensibilité aux cosmétiques

Imbibez une gaze avec le produit à tester et fixer la sur une zone délicate de la peau, par exemple, la face interne du bras. Laisser en place pendant 24 heures. Si au bout de 48 heures aucune réaction n’apparaît, ce lundi que le produit est bien toléré.

A la Une

En complément