Comment organiser des obsèques ?

Lorsque survient le décès d’un proche, il faut surmonter la douleur et s’atteler à l’organisation des obsèques. Cette étape n’est pas un moment facile à vivre pour la famille endeuillée. Et pourtant, il faudra quand même endosser cette responsabilité afin de rendre un dernier hommage au défunt et de faire respecter ses dernières volontés. Entre les démarches juridiques et administratives et la cérémonie, il peut s’avérer difficile de s’y retrouver. Plus que jamais, c’est le moment pour la famille de faire preuve de solidarité. Afin de vous aider à traverser cette période difficile, voici les points essentiels à aborder pour l’organisation des obsèques.

Le respect des souhaits du défunt

En cas de décès, l’une des premières actions que la famille doit effectuer est de vérifier si le défunt avait indiqué ses dernières volontés. Selon ses préférences, il aurait pu le faire par oral, par écrit, par le biais d’un testament ou encore dans une convention obsèques. Si la personne a laissé des indications sur l’organisation de ses obsèques, ses proches ont l’obligation de les respecter. Dans le cas contraire, la décision reviendra à sa famille ou, à défaut, à ses amis.

Organisation des obsèques : le choix de la pierre tombale

Lors de l’organisation des obsèques, le choix de la pierre tombale est l’un des premiers sujets importants à aborder. Si le défunt a exprimé son souhait sur le sujet, alors la question sera plus facilement abordée. Mais si ce n’est pas le cas, c’est à ses proches que revient la délicate tâche de choisir.

Véritable lieu de recueillement, la pierre tombale doit refléter la personnalité de la personne décédée. Plusieurs critères sont à prendre en compte au moment de choisir : la forme, les dimensions, mais aussi le matériau de fabrication. Selon vos préférences et votre budget, les marbriers et les entreprises de pompes funèbres proposent un vaste choix de pierres tombales. Si vous êtes dans la situation de devoir choisir cet élément incontournable des obsèques, n’hésitez pas à vous tourner vers un spécialiste reconnu des monuments funéraires, à l’instar de Funego, afin de bénéficier de conseils avisés et d’avoir accès à un large choix de pierres tombales.

Le matériau le plus utilisé pour sa fabrication reste le granit. Matière noble, à la fois solide et résistante, le granit est gage de pérennité. Cependant, d’autres matériaux peuvent aussi être utilisés : le marbre bien évidemment, mais aussi la pierre calcaire, le métal ou encore le bois. Selon vos souhaits ou ceux du défunt, il est aussi possible de personnaliser ce monument funéraire. Vous pouvez par exemple ajouter des éléments décoratifs, une gravure, une stèle aux formes variées (arbre, colombe, rose, etc.) ou encore des autocollants de couleur pour agrémenter la pierre tombale qui rendra un dernier hommage au défunt.

pierre tombale obsèques monument funéraire

Le choix de la crémation ou de l’inhumation

Certes, le choix de la pierre tombale est important, mais le choix entre la crémation et l’inhumation l’est encore plus. D’ailleurs, c’est tout simplement le point le plus important lors de l’organisation des obsèques. Habituellement, celui-ci dépend de la conviction religieuse. Mais si le défunt a indiqué ses préférences dans ses dernières volontés, il faudra les respecter.

D’une manière générale, l’inhumation est la pratique la plus plébiscitée, car c’est la coutume la plus connue et la plus privilégiée dans de nombreuses religions. Selon les cas de figure, ce rituel peut se dérouler dans un cimetière communal, sur une concession familiale ou encore dans le carré des indigents pour les familles qui disposent de moyens financiers limités.

Ces dernières années, la crémation est devenue une pratique de plus en plus acceptée par la société. En effet, la demande pour ce genre de rituel est en forte augmentation actuellement. La crémation est une pratique qui consiste à brûler le corps du défunt. La dépouille est réduite en cendres par une intense flamme. Ces cendres sont ensuite placées dans une urne funéraire. Plusieurs possibilités existent pour la destination des cendres. Selon le souhait du défunt ou de sa famille, l’urne peut être conservée par les proches, placée dans un columbarium ou encore dans un cimetière. Certaines familles choisissent de l’inhumer dans le caveau familial ou encore de disperser les cendres dans la nature (de façon réglementée).

Le choix du cercueil pour le défunt

Le cercueil est un élément incontournable des obsèques. Il est indispensable, même en cas de crémation. Avec une fourchette de prix très variée (entre 500 et 8 000 euros), le cercueil représente en moyenne 27% du budget des obsèques. Selon le type de cérémonie choisi, voici quelques conseils pour le choisir.

Dans le cas d’une crémation, le choix du cercueil est plus simple. Et la plupart du temps, le coût est aussi moins important. Pour ce type de cérémonie, l’épaisseur réglementaire est de 18 mm au minimum. Concernant le matériau, vous avez le choix entre différents types de bois : le pin, le bois clair ou encore l’aggloméré. En outre, le vernissage apparent n’est pas indispensable.

D’un autre côté, dans le cas d’un cercueil pour inhumation, le choix est un peu plus étendu. Tout d’abord, celui-ci doit avoir au moins 22 mm d’épaisseur. Ensuite, il est recommandé de choisir des bois plus solides comme l’orme ou encore le chêne, pour une meilleure résistance à l’humidité. Pour la couleur, vous avez le choix entre de nombreuses possibilités.

La création d’un livre de souvenirs pour rendre hommage au défunt

Personne ne souhaite oublier le défunt. Réaliser un livre de souvenirs vous permettra en quelque sorte de préserver un lien avec lui. Dans cette optique, rassemblez tous les souvenirs qu’il vous reste de lui dans un livre sobre, unique et personnalisé. Mettez-y ses plus belles photos (voyage en famille, mariage, anniversaire).

À la fin, vous pouvez aussi y ajouter les photos prises lors de la cérémonie des obsèques. Vous pouvez réaliser ce livre avec l’aide de vos proches pour obtenir un meilleur résultat. Ainsi, vous pourrez le sortir à l’occasion d’une réunion de famille, par exemple. Vous le feuilletterez tour à tour, tout en racontant vos meilleurs souvenirs avec le défunt. Vous pourrez le transmettre aux générations futures, afin de leur permettre d’en savoir plus sur sa vie. Il représentera alors un très bel hommage au défunt et permettra de conserver une trace de sa vie.

A la Une

En complément