Global Statistics

All countries
98,832,409
Confirmed
Updated on 23/01/2021 12 h 19 min
All countries
70,823,180
Recovered
Updated on 23/01/2021 12 h 19 min
All countries
2,118,370
Deaths
Updated on 23/01/2021 12 h 19 min

Statistiques mondiales COvid-19

All countries
98,832,409
Confirmés
Updated on 23/01/2021 12 h 19 min
All countries
70,823,180
Soignés
Updated on 23/01/2021 12 h 19 min
All countries
2,118,370
Décès
Updated on 23/01/2021 12 h 19 min

Focus sur l’adénocarcinome pancréatique

Le cancer pancréatique est un cas de cancer qui touche la majorité des hommes et les pays développés. Il se développe à partir des cellules exocrines, qui sont les plus nombreuses. L’adénocarcinome est la forme la plus courante des tumeurs bénignes. Tour d’horizon sur le sujet.

Lire également : Sophrologie : pour lutter contre la vie stressante à Nantes

A lire en complément : Test de paternité : pourquoi, comment et quand le faire ?

Quels sont les symptômes de l’adénocarcinome pancréatique ?

Ce type de tumeur dite bénigne est l’un des plus redoutables. Le cancéreux atteint de la maladie présente des symptômes, tels que des douleurs abdominales, une perte de l’appétit, une perte de poids et une fatigue marquée. Il se peut que l’individu souffre également d’un ictère.

A découvrir également : Consommer de la caféine pour réduire les risques d’Alzheimer

Ce dernier peut être accentué par la présence d’urines foncées et de selles décolorées. Il est typique du cancer localisé dans la tête du pancréas. En effet, la tumeur comprime le canal cholédoque. Ce qui empêche l’écoulement de la bile dans l’intestin et provoque ainsi la jaunisse. L’adénocarcinome canalaire pancréatique représente plus de 80% des cancers diagnostiqués.

A lire en complément : Maladies rares et orphelines : Quelles sont-elles ?

Les répercussions de l’adénocarcinome canalaire

Ce type de tumeur touche généralement la tête du pancréas, puis se développe à partir des cellules fabriquant le suc pancréatique. Ce dernier est nécessaire pour la digestion. La majeure partie des tumeurs pancréatiques provoque le diabète. Dès que la personne constate ces éventuels symptômes, il est recommandé de consulter un spécialiste. Il réalisera un bilan afin d’exclure ou de diagnostiquer le plus tôt possible le cancer.

Le bilan inclut notamment une prise de sang et une échographie abdominale. Si le bilan laisse supposer qu’il s’agit d’un cancer du pancréas, il est indispensable de compléter le bilan (trouver plus d’informations sur ce cancer sur le site Beljanski). En effet, il faudra procéder à une autre prise de sang pour le dosage des marqueurs tumoraux, et effectuer un scanner.

Quels sont les facteurs de risque de ce type de tumeur ?

Il existe plusieurs facteurs de risque liés à la maladie du pancréas. Il s’agit entre autres du tabac, du diabète, de l’obésité, la pancréatite chronique, etc. Bien qu’aucune relation génétique n’ait été identifiée jusqu’à présent, ce type de cancer comporte une composante héréditaire dans 5 à 10% des cas. Ainsi, un individu dont deux membres de la famille proche (Père, mère, frère, etc) sont atteints par cette maladie, peut aussi la développer. En outre, les mutations génétiques entraînent un risque augmenté de la tumeur chez un individu.

Pour le moment, les experts ne disposent pas encore de moyen pour dépister le cancer précocement. Pour traiter l’adénocarcinome, les experts procèdent à une chirurgie curative qui consiste à retirer la tumeur en retirant la partie du pancréas sur laquelle elle s’est développée. L’intervention chirurgicale est réalisée d’emblée quand la tumeur n’envahit pas les vaisseaux mésentériques et le tronc coeliaque. Toutefois, cette opération est lourde d’autant plus que l’ablation d’une partie du pancréas peut perturber le fonctionnement de l’organisme. C’est pourquoi, le recours aux extraits naturels du professeur Beljanski peut être une bonne alternative pour réduire les effets secondaires des traitements conventionnels.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

A découvrir

maîtriser ses émotions

Apprendre à gérer nos émotions avec la sophrologie

0
« Je me mets facilement et souvent en colère », «Je pleure pour un rien », « J’ai peur de tout », « Je pars au quart de tour »… Quand...

A la Une

Cellulite : une alimentation équilibrée suffit-elle ?

La cellulite est un amas de graisse stocké dans les adipocytes, accompagné par des petites rétentions d’eau sous la peau. Formant des froissements appelés...

Bronzage : comment prendre soin de son corps tout en bronzant ?

L’été bat son plein ! La période le plus attendue de toute l’année pour se dégourdir un peu les jambes et prendre un peu de...

Récupérer son ex : est-ce une bonne idée ?

Vous étiez persuadé que c’était la femme ou l’homme de votre vie et puis tout d’un coup c’est la rupture et tout s’effondre autour de vous....

En complément

Punaise de lit : on dit stop !

Grand ménage, huiles essentielles, clou de girofle ou vapeur, depuis quelques années, les solutions fleurissent pour se débarrasser une bonne fois pour toute des...

Téléassistance senior : alarme, montre, caméra, quel système choisir ?

La téléassistance est l’une des méthodes d’assistance aux séniors les plus efficaces du marché. Elle permet de les protéger des dangers sanitaires et des...

Matériel médical professionnel : comment trouver le bon fournisseur ?

Il ne faut pas se précipiter dans le choix du matériel médical. En effet, choisir du matériel médical de qualité est une assurance de...

tempus amet, consequat. neque. Lorem elit. leo. id leo dolor Nullam