Global Statistics

All countries
61,368,566
Confirmed
Updated on 27/11/2020 9 h 20 min
All countries
41,957,941
Recovered
Updated on 27/11/2020 9 h 20 min
All countries
1,438,786
Deaths
Updated on 27/11/2020 9 h 20 min

Statistiques mondiales COvid-19

All countries
61,368,566
Confirmés
Updated on 27/11/2020 9 h 20 min
All countries
41,957,941
Soignés
Updated on 27/11/2020 9 h 20 min
All countries
1,438,786
Décès
Updated on 27/11/2020 9 h 20 min

La syllogomanie ou la maladie de l’accumulateur compulsif

Dans nos sociétés fortement marquées par le matérialisme, il n’est pas rare que des passionnés pour tel ou tel objet en soient des collectionneurs invétérés. Toutefois lorsque cette collection prend des proportions hors normes et porte sur un patchwork d’objets futiles, sans cohérence les uns avec les autres et encombrants, cette manie devient dès lors une pathologie que l’on qualifie de syllogomanie. D’après le DSM5 qui le Manuel Diagnostique et Statistique des troubles mentaux publié par l’Association Américaine de Psychiatrie, le syllogomanie est un trouble lié à l’accumulation excessive d’objets accompagnée d’une quasi-incapacité à faire le deuil de ses biens du fait de la souffrance et de l’angoisse que ce renoncement impliquerait. Les objets accumulés sont souvent sans valeur et peuvent porter sur des vêtements, de la paperasse, des appareils hors d’usage, des ustensiles de cuisine voire quelquefois même des animaux de compagnie. Cette thésaurisation excessive d’objets divers et variés peut créer un encombrement dans la maison réduisant ainsi de manière drastique l’espace vital  et créant des problèmes sociaux-affectifs. Dans sa forme la plus grave, la syllogomanie renvoie au syndrome de Diogène qui en plus de l’accumulation d’objets place l’individu dans une situation le conduisant à négliger son hygiène corporelle et la salubrité de son habitat.

Les symptômes de la syllogomanie

La principale manifestation de la syllogomanie est l’accumulation excessive d’objets inutiles. Cette accumulation s’accompagne d’un malaise profond de l’individu souffrant de syllogomanie à l’idée de se défaire de ces objets sans importance. On parle aussi de thésaurisation pathologique. Ce handicap pousse l’individu à ne pas jeter ces objets ce qui au fil du temps peut causer un encombrement au sein de la maison qui peut nécessiter l’intervention de personnes tierces pour récupérer l’espace vital perdu. D’après l’Association américaine de psychiatrie, la syllogomanie appartient à la catégorie des troubles obsessionnels compulsifs (TOC).

A découvrir également : Pourquoi fait-on appel à une aide ménagère ?

A lire également : La maladie de Verneuil (ou hidradénite suppurée) : Qu'est ce que c'est ?

Pour que la syllogomanie puisse être identifiée comme la pathologie dont souffre l’individu à l’issue du diagnostic, il est indispensable que les troubles soient observés depuis six moins au minimum. Il est difficile d’établir la prévalence de cette maladie du fait du faible nombre d’études qui portent sur cette pathologie. Avec l’âge, le risque d’être confronté à des phénomènes de thésaurisation pathologique augmente.

A voir aussi : Focus sur l'adénocarcinome pancréatique

accumulation compulsive d'objets
exemple d’accumulation compulsive d’objets

A lire aussi : Le congé longue durée plus accessible depuis le 1er janvier

Quels peuvent être les facteurs à l’origine de la syllogomanie ?

Les causes de la maladie restent encore assez floues ; toutefois certaines hypothèses ont été émises par la communauté scientifique. Souvent la syllogomanie est consécutive à la perte d’un être proche. Il peut s’agir d’un décès ou d’une rupture conjugale. Il s’ensuit alors une détresse affective que l’individu va chercher à combler par l’accumulation d’objets qui vont d’une certaine manière constituer une consolation pour la personne.

La syllogomanie peut également être le résultat du syndrome de Diogène. Dans ce cas, l’individu est poussé à se laisser aller sur le plan de l’hygiène, vivant dans un habitat insalubre et encombré. Dans ce cas une prise en charge psychiatrique est nécessaire. Les causes peuvent être également génétiques ; certaines familles seraient plus touchées que d’autres par le phénomène de syllogomanie. On peut noter enfin que les personnes atteintes souvent présentées comme perfectionnistes à l’extrême et souffrant de problèmes d’indécision sur les aspects élémentaires de la vie.

Quelles peuvent être les conséquences de la syllogomanie ?

Les conséquences de la syllogomanie sont nombreuses. On peut noter d’abord un fort retrait affectif et social ainsi des problèmes au niveau de l’entretien de l’hygiène de la maison qui du fait de l’accumulation d’objets devient encombré et insalubre. Ces conséquences réduisent considérablement le bien-être des personnes souffrant de cette maladie et 75% d’entre eux éprouvent des troubles dépressifs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

A la Une

Spedra, une alternative viable aux pilules magiques

L’enquête CSF (Contexte de la Sexualité en France) nous révèle que 15% des Français rencontrent des problèmes d’érection au moins une fois au cours...

Sophrologie : pour lutter contre la vie stressante à Nantes

Il n’est pas rare qu’on ait envie de changer d’air en vue de connaitre de nouvelles aventures et de découvrir de nouveaux horizons lorsque...

Les compléments alimentaires « naturels » sont-ils réellement efficaces ?

C’est incontestable, les compléments alimentaires ont le vent en poupe, et ce, toujours davantage. Ce marché ne cesse de croître, en France notamment, jusqu’à...

En complément

Quatre formes de l’eczéma

Si votre peau vous démange et devient rouge de temps en temps, vous pourriez faire de l'eczéma. Cette affection cutanée est très courante chez...

3 raisons de connaître le baume du tigre

Avez-vous déjà entendu parler du baume du Tigre ? Reconnu pour soulager divers maux, cet onguent, originaire de la pharmacopée chinoise, s’est avéré être au fil...

Comment préserver sa santé ?

Le bonheur commence par la jouissance d’une bonne santé. Un corps malade ne peut pas vous permettre de mener à bout vos différentes actions...

dolor. venenatis Praesent mi, velit, amet, ut Nullam dolor ante. odio Curabitur