Global Statistics

All countries
160,118,604
Confirmed
Updated on 11/05/2021 20 h 30 min
All countries
138,811,673
Recovered
Updated on 11/05/2021 20 h 30 min
All countries
3,325,557
Deaths
Updated on 11/05/2021 20 h 30 min

Statistiques mondiales COvid-19

All countries
160,118,604
Confirmés
Updated on 11/05/2021 20 h 30 min
All countries
138,811,673
Soignés
Updated on 11/05/2021 20 h 30 min
All countries
3,325,557
Décès
Updated on 11/05/2021 20 h 30 min
spot_img

Bursite sous-acromiale : symptômes, causes et traitements

Consulter un médecin généraliste pour une douleur à l’épaule est très courant. En cause : la tendinopathie ou encore la bursite sous-acromiale, une inflammation fréquente au niveau de l’épaule. Après examens et une fois le diagnostic établi, un traitement médical est mis en place, avec des antalgiques, des exercices de rééducation et des infiltrations. La chirurgie de l’épaule est la solution de dernier recours.

La définition de bursite sous acromiale

anatomie de l'épaule au niveau de la bourse sous acromiale
anatomie de l’épaule au niveau de la bourse sous acromiale – source image : eric-roulot.com

La bursite sous-acromiale, appelée aussi bursite de l’épaule est une inflammation de la bourse sous-acromiale. Cette bourse séreuse est une petite poche fermée et aplatie qui contient du liquide synovial. Elle se situe entre l’acromion (une excroissance osseuse de l’omoplate) et les tendons de la coiffe des rotateurs. La bourse sous-acromiale sert d’amorti et permet le glissement lorsque l’articulation de l’épaule est sollicitée. Elle communique avec une autre bourse, la bourse sous-deltoïdienne, c’est pourquoi on parle parfois de bourse sous-acromio-deltoïdienne.

Les symptômes de la bursite de l’épaule

Le symptôme principal de la bursite sous-acromiale est une douleur localisée au niveau de l’épaule avec une diffusion possible jusqu’au coude voir au pouce quand l’inflammation est très importante. De faible à aiguë, cette douleur survient en général à l’effort, mais également la nuit et elle peut devenir chronique. Dans certains cas plus sévères, la bursite sous-acromiale peut entrainer une atteinte de la mobilité voir une sensation de raideur ou un enraidissement total de l’épaule.

Les causes fréquentes d’une bursite sous acromiale

La bursite de l’épaule provient souvent d’un problème mécanique. Quand l’espace sous l’acromion est trop étroit, l’os frotte sur les tendons favorisant une inflammation douloureuse de la bourse séreuse. La bursite sous-acromiale est souvent la conséquence de microtraumatismes à l’épaule dus au port de charges lourdes ou à la réalisation de mouvements répétitifs, les bras au-dessus de la tête. Elle peut aussi être liée à une maladie inflammatoire, c’est-à-dire une inflammation chronique d’un ou plusieurs organes entrainant également une inflammation de la bourse sous-acromiale. Enfin, ce type de bursite peut résulter d’une tendinite calcifiante de la coiffe des rotateurs.

Les personnes concernées par la bursite de l’épaule

La bursite de l’épaule touche les hommes et les femmes de tout âge, mais elle est plus fréquente après 40 ans. Parmi les personnes les plus touchées, on retrouve :

  • les professionnels ayant une activité manuelle intensive (peintres, plâtriers, élagueurs ou encore les professionnels de santé) et des sportifs (nageurs, joueurs de baseball ou encore joueurs de raquettes). Dans certaines professions plus exposées, la bursite sous acromiale peut être déclarée en maladie professionnelle ;
  • des sujets plus âgés qui ont subi des traumatismes successifs à l’épaule ou qui font face à une dégénérescence liée à l’âge ;
  • des personnes qui ont un espace sous acromial réduit sont également plus à risques.

Qui consulter pour établir un diagnostic ?

Le diagnostic d’une bursite repose d’abord sur un examen clinique établi par un médecin généraliste, un médecin du sport ou encore un rhumatologue. Il permet d’identifier les causes des lésions par un questionnaire suivi d’une série de manipulations dans le but de vérifier la mobilité de l’épaule, la force musculaire et d’identifier les positions déclenchant la douleur.

Des imageries peuvent compléter le diagnostic :

  • la radiographie pour déceler de potentielles calcifications et éliminer un autre diagnostic
  • l’échographie pour identifier des lésions au niveau de la coiffe des rotateurs ou un conflit (un frottement de l’os sur les tendons) et vérifier la quantité de liquide dans la bourse sous- acromiale
  • L’IRM ou l’arthroscanner pour identifier clairement la bursite sous-acromiale quand les symptômes sont persistants et très invalidants.

Les traitements de la bursite sous acromiale

Dans un premier temps, une mise au repos de l’épaule est nécessaire car l’effort et les mouvements entretiennent les douleurs. Un repos complet n’est pas conseillé, mais il est important d’arrêter les activités sportives ou professionnelles susceptibles d’aggraver l’inflammation et de favoriser la douleur. Il est aussi conseillé de glacer la zone endolorie régulièrement. Dans certains cas, un arrêt de travail est prescrit pour les professionnels ou alors un aménagement du poste de travail est possible.

Un traitement médical avec la prise d’antalgiques et d’anti-inflammatoires est proposé en premier lieu.  En cas de douleurs aigües et persistantes, une infiltration de corticoïde peut être envisagée. Le traitement médical est très souvent associé à des séances de rééducation chez un kinésithérapeute. En complément, la cryothérapie peut aussi s’avérer efficace.

En dernier recours, si le traitement médical n’a pas été efficace après plusieurs mois ou si l’espace sous acromial est trop étroit, la chirurgie est envisageable. L’acromioplastie sous arthroscopie a pour but d’élargir l’espace sous acromial en retirant l’épaisseur d’os excessive responsable de l’inflammation.

Le temps de guérison pour une bursite de l’épaule

Le temps de guérison est variable d’un patient à l’autre. Il dépend des causes de la bursite sous-acromiale et également du traitement mis en place, mais plus la prise en charge est rapide, plus le temps de guérison sera court. Si le traitement classique de la bursite de l’épaule avec du repos et des antalgiques s’avère efficace, dans ce cas un retour à la normale est possible rapidement. Cependant, si des exercices de rééducation ou des infiltrations sont nécessaires pour traiter la douleur, alors il faudra plus de temps, jusqu’à six semaines environ. La majorité des patients traités reprennent ensuite leurs activités sans restrictions. Dans le cas contraire, des examens complémentaires seront nécessaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

spot_imgspot_img

A la Une

En complément