syndrome de Korsakoff

Tout savoir sur le syndrome de Korsakoff

Le syndrome de Korsakoff se caractérise par des troubles cognitifs plus particulièrement des oublis et résulterait d’un trouble neurologique résultant d’une carence en vitamine B1 du cerveau. Il semblerait que le syndrome de Korsakoff touche principalement les personnes s’adonnant à l’alcool sans modération. En plus des alcooliques, le syndrome de Korsakoff toucherait également les personnes exposées à des problèmes de malnutrition et celles ayant été victime de traumatisme crânien ou ayant développées une tumeur cérébrale.

La vitamine B1 encore appelée thiamine est indispensable pour une bonne assimilation des aliments notamment la transformation du glucose en énergie au niveau du cerveau. La carence prolongée de cette vitamine peut provoquer des lésions cérébrales irréversibles étant à l’origine du syndrome de Korsakoff.

Les causes du syndrome de Korsakoff

Comme dit plus haut, la consommation abusive d’alcool représente la principale cause du développement du syndrome de Korsakoff chez une personne. Elle intervient généralement après que le client ait développé encéphalopathie de Gayet Wernicke et se caractérise par son irréversibilité dans certains cas.

Les accidents vasculaires cérébraux et les tumeurs peuvent également être à l’origine du développement de ce syndrome. L’unique traitement face au syndrome de Korsakoff consisterait en une injection de vitamines B1, une meilleure alimentation et hydratation ainsi qu’un arrêt à la consommation d’alcool.

Différents symptômes du syndrome de Korsakoff

Le principal symptôme du syndrome de Korsakoff consiste en des pertes de mémoire fréquentes se caractérisant par des troubles de mémoires, d’orientation, des récits incohérents. Outre les troubles de la mémoire, le syndrome peut se manifester par des désorientations, changements d’humeur, fabulations, etc.

Quel traitement face au syndrome de Korsakoff ?

Malheureusement, il n’existe pas de réel traitement face à un cas avéré du syndrome de Korsakoff. Les dégâts causés par les lésions au cerveau sont irréversibles et le patient n’est pas capable de récupérer ses facultés antérieures détériorées suite à un développement de la maladie. Outre l’apport en vitamine B1, le patient ayant développé le syndrome de Korsakoff doit mettre un terme à son consommation d’alcool, privilégier une alimentation plus saine accompagnée d’une excellente hydratation. Une prise en charge psychologique du patient est indispensable si l’on souhaite obtenir une légère amélioration de son état mental.

En conclusion, sachez que le syndrome de Korsakoff peut être évité notamment en évitant toute consommation excessive et exagérée de l’alcool. Une fois qu’il a été développé par un patient, il est alors impossible de s’en défaire. Car les lésions causées par cette maladie dégénérative sont irréversibles comme dit ci-dessus.

Post Author: aurelie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *