smartphone et santé

Les smartphones et les risques pour la santé

Si vous avez été amenés récemment à acheter un nouveau téléphone ou à changer d’opérateur pour passer sur un nouveau forfait mobile, vous avez peut-être aussi reçu un prospectus de la part de la fédération française des télécoms pour vous sensibiliser sur l’utilisation de votre mobile par rapport à votre santé.

Aujourd’hui, beaucoup d’études démontrent le danger potentiel que représente l’utilisation d’un téléphone portable pour la santé. Ce constat a été fait un grand nombre de fois au cours des 2 dernières décennies mais paradoxalement il n’a encore jamais été établi que le téléphone portable ait été à l’origine d’un effet nocif pour la santé. Il s’agit donc encore que d’une simple hypothèse. Voyons plus en détail quels sont les recommandations de l’OMS et de l’ANSES à ce sujet.

Qu’il s’agisse de l’organisation mondiale de la santé (OMS) ou de l’agence nationale de sécurité sanitaire en France (ANSES), ces organisations recommandent aux utilisateurs de limiter l’exposition aux ondes radio émises par les téléphones mobiles. Comme on l’évoquait plus haut même s’il ne s’agit encore que d’un danger potentiel, les champs électromagnétiques produits par les portables sont classés par le centre international de recherche sur le cancer dans la catégorie des cancérogènes possibles pour les humains. Nous sommes actuellement encore dans des périodes d’évaluation et d’étude visant à déterminer de manière plus exhaustive les effets potentiels de l’utilisation des mobiles sur le long terme.

La réglementation en vigueur impose une limite de 2 W/kg de DAS (Débit d’Absorption Spécifique), qui quantifie le niveau d’exposition aux ondes radio en watts par kilogramme. En France, tous les mobiles commercialisés doivent absolument avoir une limite inférieure à ces 2 W/kg, conformément à l’arrêté du 8 octobre 2003.

Utiliser un kit mains libre pour téléphoner

Compte tenu des publications qui évoquent une possible augmentation du risque de tumeur cérébrale, pour l’utilisation d’un téléphone dans le long terme, il est donc recommandé d’utiliser autant que possible un quitte oreillette au kit piéton pendant que vous passez un appel téléphonique. Ainsi vous allez réduire votre exposition aux ondes radio émises par votre portable en éloignant ce dernier de votre tête. Pour les femmes enceintes qui utiliseraient cette technique, il est néanmoins conseillé d’éloigner le mobile du ventre afin de réduire l’exposition pour le fœtus. Il est également conseillé d’éloigner le téléphone le plus possible du bas-ventre, et encore plus pour les adolescents afin ne pas interférer dans leur puberté.

Choisissez les meilleures zones de réception

Cela paraît peut-être un conseil un peu superflu mais le choix de la zone où vous passez votre coup de téléphone a une influence importante sur les ondes émises par votre mobile car celui-ci ajuste automatiquement la puissance de ses émissions en fonction des signaux radio qu’il est capable de recevoir de la part du réseau de votre opérateur. Si vous êtes dans une zone où vous captez parfaitement, alors votre téléphone émettra moins d’ondes radio. L’importance de choisir un opérateur dont la couverture réseau est importante prend ici tout son sens.

Utilisation modérée pour les plus jeunes

Il est aujourd’hui difficile pour les parents de ne pas offrir à leurs enfants un smartphone mais ils doivent prendre des précautions en avertissant les enfants et les adolescents sur l’utilisation qu’ils doivent en faire. Il est important de rappeler aux plus jeunes il faut avoir une utilisation modérée du téléphone car il représente le public le plus sensible aux ondes radio émises par les téléphones.

Auteur de l’article : aurelie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *