aide personnes agées ou handicapées

Le congé longue durée plus accessible depuis le 1er janvier

Il est désormais plus facile pour les personnes s’occupant de personnes âgées ou handicapées de bénéficier d’un congé de longue durée. Pour tous ceux et toutes celles qui ont parmi leurs proches une personne âgée ou handicapée, fortement dépendante dont il faut s’occuper quotidiennement, le congé de proche aidant permet, depuis le 1er janvier, de s’absenter du travail pendant plusieurs semaines. Ce nouveau congé de longue durée vient en remplacement du congé de soutien familial avec des conditions d’accès assouplis. Il sera désormais plus facile de bénéficier de ce congé afin de s’occuper des personnes fortement dépendantes gravement handicapées.

Un congé d’un an maximum

Une des modifications apportées consiste à ouvrir ce congé aux proches sans lien de parenté avec la personne vulnérable. Que vous soyez un ami, un voisin ou toute personne proche, vous avez droit de bénéficier de ce congé, à condition bien évidemment de lui venir en aide souvent et régulièrement, par exemple pour les repas, tous les déplacements ou la toilette quotidienne. Pour en bénéficier vous devez travailler dans le secteur privé est exercé depuis au moins un an dans la même entreprise. Il vous sera alors possible de bénéficier de ce congé plusieurs fois et de le renouveler dans la limite totale d’un an maximum sur l’ensemble de votre carrière. Si votre entreprise vous le permet et vous l’autorise vous pouvez néanmoins augmenter cette durée. Le congé peut être aussi pris à temps partiel ou sur des périodes fractionnées.

Pendant la durée de ce congé vous n’êtes pas rémunérés à votre entreprise mais il est possible pour vous de vous déclarer comme assistant domicile, et de vous faire embaucher par la personne que vous aidez. Votre demande de congé doit être faite à votre employeur, qui n’a pas le droit de la refuser. Vous devez en contrepartie et présenter des justificatifs de la perte d’autonomie ou de handicap de la personne que vous souhaitez aider. Il s’agit d’un membre de votre famille en fin de vie, vous pouvez, cette fois, recourir au congé de solidarité familiale ou pour un enfant, au congé de présence parentale. Ces deux congés peuvent être indemnisés.

Post Author: aurelie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *